Zoom sur … Julien Aloy

DSC_0740

Dimanche matin, 10h36, agitation autour du bassin Cannois. La mise en route du micro provoque un larsen qui fait vibrer, durant un bref instant, la surface de l’eau. Les nageurs sortent de la chambre d’appel, et, palmes en main, rejoignent leur plot de départ.

Le jeune homme rangé au plot 8, tout sourire, prends la pause pour une dernière photo avant de partir. L’officiel siffle deux coups. Plus personne ne bouge…

Puis la sonnerie retentit.

Et les dix corps, de toutes formes, tailles et couleurs différentes, fendent l’eau dans un élan commun.

Mais dans le couloir 8, l’élan du jeune homme est sensiblement plus lent que les autres. Durant une seconde, son corps reste au-dessus de l’eau, puis glisse nonchalamment dans le plan encore lisse. Dans l’eau, il est à l’aise, joyeux. Il sait ce qu’il fait, et prend du plaisir en réalisant sa performance. Trop heureux de nager, on en oublierait presque, en le regardant, qu’il s’agit d’une épreuve de sauvetage. Et cet enthousiasme, qu’on ne trouve plus dans les compétitions, fait chaud au cœur. Car après tout, le meilleur sauveteur, c’est celui qui s’amuse le plus non* ?

*Phil Edwards disait « the best surfer out there, is the one having the most fun » (le meilleur surfeur, c’est celui qui prends le plus de plaisir). Mais je pense que c’est valable pour tous les sports, tant qu’on les pratique avec passion…

dsc_0710.jpgLe jeune homme de la ligne 8, C’est Julien. Entré au club de l’AFSA84 depuis presque deux saisons maintenant, est un passionné de sport… et un jeune garçon heureux de nager. Et tout a commencé il y a deux ans, suite à un partenariat avec son collège : « la natation me lassait un peu, mais je voulais quand même continuer à nager. Je trouvais intéressant ce que me proposais l’AFSA84 car je pouvais continuer à nager, mais en apprenant quelque chose de nouveau : le sauvetage. Avant de découvrir ça, j’aimais déjà beaucoup le travail des pompiers, et le fait de porter secours aux gens, alors quand j’ai pu commencer le sauvetage, je n’ai pas hésité ! ».

Commencer, c’est bien, mais Julien, lui, voit plus loin « J’ai déjà bien progressé en deux ans, mais je ne me fixe pas de limite quant à ma progression. J’espère aller le plus loin possible. » Un résonnement encouragé par son entraîneur, qui compte bien l’amener là où il souhaite arriver : « Entraîner un jeune comme Julien, c’est le rêve de tout entraîneur, car comme il le dit, s’il ne se fixe pas de limites, sa progression sera sans fin. Et son enthousiasme, l’envie d’évoluer sera toujours présente dans sa pratique, et c’est un élément clé de la progression. Je suis très fier de lui jusqu’à présent, et j’espère l’aiguiller au mieux dans les années qui suivrons… ».

DSC_0512

Un athlète à suivre de près, donc, qui est encouragé par ses parents : « Mes parents me soutiennent dans ma pratique, et me disent que ce que je réalise, c’est très bien. Ils sont fiers de moi ». En effet très investis dans la pratique de leurs fils, il semblerait que la maman de Julien ne raterait pour rien au monde une compétition. Et lors de ces challenges, les encouragements ne sont pas optionnels. Quitte à accompagner Julien en courant les 200 mètres de l’épreuve à côté du bassin !

 

 

Mais les encouragements ne se font pas que dans un sens : « Je voudrais encourager à mon tour tout le monde à pratiquer ce sport car c’est un sport très riche, qui peut apporter beaucoup plus que ce que l’on pense… » nous confie le jeune athlète. Et bien un grand merci à toi Julien, qui a répondu à mes questions avec une maturité surprenante… Soit en sûr, nous continuerons de t’encourager… même au-delà des limites autorisées.

Marine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s